• Le samedi 28 novembre 2015 à 10:00

La fédération kenyanne sévit......

La fédération kenyanne sévit......

La Fédération kényane d'athlétisme, sous une pression accrue de l'Agence mondiale antidopage (AMA) depuis le début du mois, a suspendu pour une durée de 2 à 4 ans sept de ses athlètes pour usage de substances interdites.

La double championne du monde de cross Emily Chebet (2010 et 2013) a ainsi écopé de 4 années de suspension, jusqu'en 2019, pour usage de furosemide, un produit masquant.

Francisca Koki Manunga (400m haies) et Joyce Zakary (400m), suspendues provisoirement par la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) à la suite de contrôles positifs durant les Mondiaux de Pékin en août, ont été sanctionnées de la même façon pour usage du même produit.

La marathonienne Agnes Cheserek, contrôlée positive à la norandrosterone (anabolisant), s'est elle aussi vu infliger une suspension de 4 ans.

Enfin, les fondeurs Bernard Mwendia, Judy Kimuge et Lilian Moraa Mariita (EPO) ont été suspendus pour une durée de 2 ans.

Le Kenya se sait dans le collimateur des responsables de la lutte antidopage internationale: depuis 2012, une quarantaine d'athlètes kényans ont été suspendus pour dopage.

Et depuis la publication d'un rapport de l'AMA le 9 novembre, le Kenya où l'athlétisme est une fierté nationale craint de subir le même sort que la Russie, suspendue par la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF). 

Lire aussi Athlétisme

Commentaires

    لديك رأي ؟ لا تتردد !